L'expérience de Cheikh



De la banlieue parisienne à la ferme de l’Ain, une démarche originale pour créer son réseau professionnel :
Avec l’association Cap&Vie et la participation d'arcenciel-france, Cheikh, habitant à Mantes la Jolie, a obtenu un stage chez la famille Grosbois, vivant à Journans. Une occasion unique pour le jeune homme de se familiariser avec les réalités du monde agricole, auquel il se destine.



Journans [Rhône Alpes]

De la banlieue parisienne à la ferme de l’Ain, une démarche originale pour créer son réseau professionnel

Avec l’association Cap&Vie, Cheikh, habitant à Mantes la Jolie, a obtenu un stage chez la famille Grosbois, vivant à Journans. Une occasion unique pour le jeune homme de se familiariser avec les réalités du monde agricole, auquel il se destine.

 ’association Cap&Vie est née en 1998 à Mantes la Jolie, et travaille au cœur du quartier du Val-Fourré.  Elle donne la possibilité à des parents de banlieues d’accompagner leurs enfants vers l’emploi, en leur permettant de développer des réseaux de connaissances en dehors de leur cercle de relations habituelles. En effet, comme le dit si bien l’association : « la première égalité des chances pour un enfant c’est la possibilité pour ses parents d’avoir un réseau de connaissances ». Partant de ce postulat, Cap&Vie est parvenue à tisser un réseau de connaissance regroupant divers entreprises, fermes et lieux d’hébergements, disséminés dans toute la France et aptes à accueillir les stagiaires dans des domaines aussi variés que l’aide à la personne, la gestion ou encore l’agriculture.


C’est ainsi que Cheikh, étudiant de 2eme année en BTS ASCE (analyse et conduite de systèmes d’exploitations) par correspondance, s’est vu offrir la possibilité de travailler pendant 3 semaines dans la ferme d’Edith et Patrice Grosbois qui élèvent une petite centaine de chèvres au cœur des prairies vallonnées de Journans. Cheikh assiste le couple Grosbois sur toute la chaine de production, de l’alimentation des chèvres et des cabris à la fabrication des briques et faisselles, jusqu’à la livraison des fromages aux Amap de la région. La sympathie du couple et le plaisir de transmettre leur savoir ont permis au jeune homme de s’adapter rapidement à ce nouveau milieu.


 « Tout me plait dans ce stage : apprendre le travail sur le terrain, toucher à tout, découvrir le monde agricole, avoir des responsabilités et une réelle autonomie… Ces responsabilités sont d’autant plus preuves de confiance que l’on me confie la charge d’êtres vivants ! Ce stage est pour moi une réelle opportunité de me créer un carnet d’adresse tout en vivant une expérience aussi enrichissante sur un plan professionnel que personnel» Cheikh, 24 ans, stagiaire à l’EARL du Mont Lovet.



En effet pour ces jeunes dont les parents n’ont pas l’opportunité de bénéficier d’un réseau, la recherche de stage peut parfois devenir un frein réel dans la poursuite de leurs études : « sans cette association, je n’aurais jamais pu vivre une expérience aussi formatrice, et l’acquisition de savoir-faire de terrain est indispensable dans le domaine agricole » ajoute Cheikh. Ces stages représentent aussi pour les jeunes l’occasion de prendre confiance en eux et en leurs capacités dans un environnement nouveau dont ils doivent apprendre à maîtriser les codes.

Ce matin, Cheikh a accompagné Mr Grosbois à la chasse, dans les hauteurs de Journans. Un moment de convivialité que le jeune homme a partagé avec son maître de stage avec bonheur : « nous avons pu parler de nos projets respectifs, tout en nous baladant dans la forêt. Le paysage depuis les hauteurs est tout simplement magnifique » termine Cheikh.