Une démarche innovante de la banlieue vers la campagne pour développer son réseau professionnel

L’association Cap&Vie a permis récemment à trois jeunes des Yvelines (Chanteloup -les-Vignes et Mantes-la-Jolie), d’effectuer un stage à Journans pour retrouver les codes de l'entreprise
 (01). Des opportunités uniques pour ces trois jeunes grâce à une nouvelle approche du monde professionnel et un élargissement de leur réseau habituel.


Née en 1998 à Mantes La Jolie, l’association Cap&Vie, agit au sein des quartiers des Yvelines. Elle permet aux parents de banlieues d'accompagner les jeunes  dans la construction de leur parcours socio-professionnel, en développant un réseau de connaissances au-delà de leurs cercles de relations habituelles.
Aujourd’hui les réseaux de l’association se sont déployés aux quatre coins de la France.


Durant deux semaines, trois jeunes, âgés entre 16 et 17 ans, sont partis de Chanteloup-les-Vignes
 et Mantes-la-jolie (Yvelines,78), pour arriver à Journans, petite commune de l’Ain. Ce séjour était une occasion pour les trois jeunes d’effectuer un stage de deux semaines assez dépaysant dans des domaines tels que la restauration ou encore la mécanique.



Abdourahmani, déscolarisé depuis plus d'un an et stagiaire au sein du garage Henry témoigne :
«  Faire un stage loin de mon quartier m'a permis de m'accrocher et d'aller tous les jours à l'entreprise. Je vais reprendre une formation à la rentrée."

Cette démarche qui allie mobilité et développement du réseau des familles est  bénéfique pour ces jeunes.



Elle permet d'acquérir une expérience professionnelle et une réappropriation des codes du monde du travail. C'est aussi l'occasion de sortir du quartier et de découvrir un autre environnement et un autre mode de vie.


L'ouverture et l'adaptabilité sont des qualités importantes, qui viennent compléter l'expérience acquise, pour renforcer l'employabilité des jeunes de retour sur leur territoire.